JUTE LAB

Workshop design

image descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage desc

INVITATION AU VOYAGE

Parti de Nantes pour rejoindre l’équipe du Jute Lab à Paris, c’est à Dhaka que l’histoire a véritablement commencée. Une invitation au voyage et surtout un projet à mener avec des étudiants en école d’architecture pour valoriser l’or du Bangladesh; le jute et ses déclinaisons dans les matériaux composites. Accompagné de Quentin Mateus (designer/ingénieur) et Clément Renaud (expert en composite naturel) Antoine Gripay, directeur de création du Studio Katra est intervenu comme facilitateur pour mener une semaine de workshop de mobilier et créer deux nouveaux concepts appliqués en composite de Jute.

AU COEUR DE LA CULTURE BENGALI

Cet atelier créatif organisé par l’Alliance Française de Dhaka et le Goethe Institute dans le cadre du fond culturel Franco-Allemand avec huit étudiants Bengali sélectionnés sur concours ont permis d’aboutir sur la Rick Chair et la table Khatia. Raka, Kabir, Farah, Raki, Anis, Faim, Zakir, Upal ont partagés leur culture Bengali, s’inspirant de meubles traditionnels, de transport locaux ou encore des techniques de coutures locales.

Planches tendances, story telling, échantillons de matières, photographies, récits personnels ont nourris ces échanges culturels. La transmission de savoir, notamment sur la mise en oeuvre des matériaux composites a été un point crucial dans la conception de ces nouvelles créations.

En parallèle du workshop, l’équipe Jute Lab/Katra/Alliance Française s’est déplacée dans les universités de la capitale (Buet, Brac etc…) L’équipe a échangé sur les pratiques du design en France, les potentiels des matériaux composites et le devenir de le Jute comme matière innovante pour le Bangladesh. Ces discussions riches de sens se sont poursuivis avec Otobi (premier fabricant de mobilier au Bangladesh), de la presse national mais aussi avec les rencontre fortuites dans des lieux comme Jatra.

ON THE JUTE ROAD

Profitant de ce séjour in situ, l’équipe a souhaité rejoindre la base arrière du Jute Lab à Atroshi. Un road trip en rickshaw, bateau et driver a permis à l’équipe de s’approvisionner en Pat (fibre de jute travaillé pour le composite) directement au sein de la Mils (fabrique textile) tenue par une grande famille locale. Ces heures de transport, cette immersion au coeur de la culture locale, ces regards et sourires échangés mais aussi la dualité de nos modes de vies resteront des instants clés de ce voyage au centre de l’Asie.

TO CONCARNEAU

Quelques semaines plus tard, c’est de retour en france les bagages chargés de Jute que commence une deuxième mission : mettre au point les moules à Concarneau et sortir les premières pièces en vue de l’inauguration de l’ambassade Franco-Allemande, à Dhaka. Une aventure qui rebondira par un retour au Bangladesh pour l’animation d’un nouveau workshop pour Porcelanosa. A suivre…

Suggestions