POINTE NOIRE

3 Août 16

Une collaboration instinctive

C’est une coopération spontanée qui a amené Katra à penser la terrasse d’Espérance café. Ces deux structures sont sensibles aux matières laissées brutes et à leur histoire, l’aboutissement de cette collaboration est authentique et évident.

La réalisation de ce projet à vu différents acteurs, les ossatures ont été montées par l’entreprise Toiture service près de Tours, puis elles ont été acheminées et assemblées sur place. Le travail de la matière est en parti passé par Plastima, une entreprise spécialisé dans les composites qui a développé une technique innovante afin de résiner la toile de jute.

De Pointe-Noire aux bords de Loire

La Pointe noire se compose de modules posés sur l’espace vert du quai, dans lesquels le public peut s’installer et déguster les propositions du salon de café. Les facettes géométriques s’assemblent pour former un volume qui pointe à certains endroits, rappelant parfois l’architecture des cabanes présentes dans les exploitations de caféiers. Le nom de l’installation fait directement référence à la commune Pointe-Noire située en Guadeloupe, berceau familial de Patrice Laurent, créateur et gérant de l’Espérance café. 

La recherche des matières est également issue d’un travail autour du café et de son exploitation. Le bois est noirci et brûlé, clin d’œil à la torréfaction et au grain qui devient peu à peu ocre, brun et quasi noir. Cette pigmentation se marie à la toile de jute qui provient de sacs recyclés, résinée pour former les facettes blanches de l’installation.