BIESSE

signalétique urbaine

image descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage descimage desc

On trace au Hangar ?! Oh non, viens on va à Biesse !

UN QUARTIER BOUILLONNANT

La rue Biesse est riche de ses habitants, de ses commerçants et de ses personnalités qui en font l’histoire. Cette rue transformée au fil des années conserve une vitalité, une ambiance de faubourg duquel s’échappe un parfum d’intemporalité. Quartier d’accueil et d’échange depuis des décennies, c’est au travers du projet M.E.U.H. que Biesse souhaite amorcer un nouveau dialogue avec ses habitants et tous les Nantais. Une nouvelle mue graphique, un langage urbain fédérateur qui révèle l’existant comme un prolongement de sa personnalité. Biesse n’a pas à rougir c’est une rue captivante un quartier commerçant et un village bouillonnant !

Comment proposer une nouvelle expérience de déambulation dans la rue Biesse? Quels marqueurs visuels doivent être mise en place? Comment synthétiser cet ADN si singulier et le partager?

Pour répondre à ces problématiques le Studio Katra s'est associé à Super-Apes Studio artiste peintre et directeur artistique. 

 

APPROCHE PROJET

> Signalisation : attirer, orienter, avertir et ouvrir l’imaginaire des différents visiteurs dans la rue Biesse.

> Narration : solliciter un nouvel imaginaire qui renouvelle la vision des visiteurs sur la rue. Inspirée de son foisonnant passé, Biesse se raconte sans se la raconter.

> Plastique : utiliser les techniques de peinture d’enseignes en lettre traditionnelle et les revisiter pour sublimer un héritage graphique et urbain.

> Déambulation poétique : proposer un parcours narratif favorisant l’onirisme. Relier les représentations graphiques et verbales à des sémiologies et des références culturelles propres au quartier.

> Centré usagers : proposer un dispositif intuitif et fonctionnel. Inviter à de nouveaux usages urbains.

BIESSE, VILLAGE DES PONTS

"Village" était le surnom donné par les habitants pour décrire le quartier de Biesse.

> Cette ligne de ponts constitue le passage historique entre l’île et le continent, le
nord et le sud. Au départ une succession de passerelles traversant les boires de Loire, puis des constructions plus stables (Madeleine, Pirmil, Clémenceau, Aristid Brian, transbordeur etc)

OBJECTIFS : enjamber, traverser la Loire, relier des flux, créer des passerelles entre les habitants, visiteurs et commerçants...

 

FAIRE LE PREMIER PAS

A peine arrivé devant le seuil de la rue, les boires de Loire semblent scintiller à la surface de l’asphalte. Le passage clouté se métamorphose en vague de Loire, une danse de l’eau qui invite les passants à traverser la rue, à franchir le pas.

LA RUE EN MOUVEMENT

Voyage anachronique dans le quartier Biesse au travers d’une fresque narrative. Cette photographie instantanée de la
rue illustre le bouillonnement, la vie et les interactions qui existent aujourd’hui. Les personnages se mêlent à l’architecture (namnet gaulois, habitants, commerçants, lavandières, grue, maison, viking, transport etc.) L’ensemble est illustré avec légereté dans un traité filaire identitaire et caricatural

Suggestions