Interview DKO Mag

15 Feb 16

ACTUS DÉCO DESIGN TALENTS LIFESTYLE

Antoine Gripay du studio Katra

15 février 2016

studio-katra-antoine-gripay

En partenariat avec Good Morning Design, nous avons choisi avec Chloé Verron de vous faire découvrir chaque mois un designer de la Nouvelle VagueChloé Verron a rencontré Antoine Gripay du Studio Katra 

Pourquoi Katra et pourquoi ce logo?

Le nom de notre agence provient du nom du premier projet initié par l’agence : La chaise Katra. Elle est faite en fibre de lin et en résine… Ce projet nous a tous rassemblé, il est devenu en quelque sorte l’emblème de notre agence.

Nous avons choisi de retranscrire le titre en Braille dans notre logo. A travers ce geste, nous voulions transmettre notre propre vision du design, qui est selon nous  pas uniquement réservé à des designers.

Si on  prend l’exemple de Louis Braille, il est pour nous un excellent  designer français même si en réalité, il n’est pas considéré comme tel. En effet, il a su trouver une réponse simple et universelle à un problème de société.  C’est pour nous, ce qui répond le mieux au principe de ce que devrait faire un designer. C’est aussi le côté graphique du point, et le fait de le sortir en relief montre que nous sommes aussi une agence graphique et produit.

Quelle est selon vous, la singularité de Katra ?

On apprend toujours et on se met toujours en danger en se lançant dans de nouveaux projets. C’est la singularité de Katra, le fait que l’on soit « pluridisciplinaire ». Cela  crée des synergies de croisement et  de la transversalité dans les créations que l’on fait.

On peut aborder chaque projet de façon globale en proposant un accompagnement global, de l’idée à la réalisation du produit, à l’espace qui le met en scène ….

Sur quoi êtes-vous en train de travailler actuellement ?

Nous avons plusieurs projets en cours. Nous travaillons sur des projets d’identité et d’accompagnement stratégique de marque, comme celui de la cantine numérique. Un autre consiste à finaliser l’identité du château royal d’Amboise. Avec Pierre-Antoine, nous avons des projets de développement de mobiliers. Nous sommes en train de réaliser des cabines de DJ de 3 formats pour différents Bars, un Rue de la soif à Rennes, un à Paris et un dans le Sud…. Les créations ont été présentées en Allemagne.

Nous sommes tous en design global ce qui permet de travailler sur des sujets variés et complètement différents.

Avez-vous des préférences dans les choix de vos matériaux et de vos techniques de réalisations ?

Nous travaillons sur le réemploi de toile de jute, sur les composites. Nous explorons les fibres végétales qui existent pour en faire des textiles durs…Nous souhaitons améliorer la résistance des fibres végétales (composites) car dans la région il y a beaucoup d’entreprises qui utilisent ce matériau comme par exemple le Lin. C’est un gros pôle de compétitivité.

studio Katra coquetier

Les matériaux que nous utilisons se caractérisent à travers une démarche écoresponsable. Plus que dans l’air du temps, c’est une nécessité. Nous effectuons des tests de technologies et de matériaux. C’est un peu l’ADN de l’agence. On a par exemple travaillé sur la marbrerie avec les monuments funéraires… La cellulose moulée, qui est la matière boite à œufs … le bois, le métal, la Stéréo lithographie (technique d’impression 3D) (technique que l’on a utilisée pour les coquetiers par exemple)

studio Katra support bouteille de vin

Quel est votre parcours ?

J’ai d’abord passé un BTS dans le commerce puis, j’ai effectué mon Bachelor Commerce Européen à Manchester et c’est là-bas que j’ai commencé à étudier le design management et le design thinking.  J’ai ainsi pu écrire mon mémoire sur le design management. Je suis ensuite allé à Londres pour finir mon master dans le design stratégie et innovation. 

Pourquoi le choix du Design alors que vous aviez fait des études dans le commerce ?

J’avais des affinités pour l’innovation et la création. Dans le domaine du Design se dégage un sens dans les créations que l’on fait. La démarche est plus centrée sur les utilisateurs, sur les individus. On ne parle pas de cibles…  C’est plus humain. Le design, c’est pouvoir reconsidérer les choses, et les revoir de façon plus intègre et plus éthique. C’est essayer de maitriser toute la chaine de valeurs qu’il y a à la création, trouver les clients, amener le projet dans le bon sens, et faire des réalisations qui améliorent le monde ou l’usage pour les utilisateurs.

Mon rôle est de mettre autour de la table des personnes de différents univers : ingénieurs, artistes… Je pratique le décloisonnement et la transversalité…  Cela me plait de voir des personnes  d’expertises et de milieux différents travailler autour d’un même projet où le résultat final est très intéressant.

On peut prendre l’exemple de l’un de nos derniers projets : la Green Week de Nantes. Nous avons travaillé autour d’une scénographie participative.

studio katra green week 2

studio katra green week

Il y avait des associations d’architectes qui travaillaient les matériaux de recyclage local. Derrière on a fait des ateliers de fabrication de mobilier avec des passants, des habitants, étudiants … Le but était de changer le paradigme du design où la créativité est entre les mains du designer unique. Elle est ici entre les mains de tous finalement … Ce mode de transmission a un caractère selon moi plus social.

Chaises et tabourets récupérés dans la rue.

Chaises et tabourets récupérés dans la rue.

Un designer qui vous inspire ?

Le designer Lovegrove. Ce dernier s’inspire de la nature pour ses créations et observe leur résistance la matière à l’échelle microscopique. Il effectue un travail très intéressant qui nous inspire beaucoup.

rosslovegrove

Quels sont les avantages de travailler en groupe ?

C’est beaucoup plus dynamique. De notre agence, se dégage une  synergie de compétences. Dans le collaboratif, nous partageons une aventure et je trouve que c’est plus épanouissant d’être dans l’échange humain.

 

Quels sont les débuts de votre entreprise ?

Nous avons essentiellement commencé par le mobilier produit, puis petit à petit nous nous sommes élargis vers le graphisme, l’identité de  marque, le graffiti et quelques œuvres artistiques…

studio_katra_graffiti_nantes_1_graffeurs

Quelles difficultés avez-vous rencontré en début de carrière ?

Le plus dur selon moi est de se faire connaitre  et de financer les premiers prototypes et projets. Pour les financer, on a fait de la prestation. Il s’agit alors de faire des choses annexes ou d’autres produits pour des entreprises comme de la com’ … C’est à travers ces prestations rémunérées que l’on a pu investir dans de nouveaux prototypes.

studio Katra table

Nous possédons une partie agence, qui se focalise sur la prestation de services … Et une partie studio, où l’on développe des idées propres, des expérimentations de matières, de technologies… On rencontre d’autres artisans et artistes, il y a un décloisonnement du métier de designer permettant de tester de nouvelles choses …. C’est un équilibre à trouver entre les deux.

Studio Katra – 11 passage Douard 44000 NANTES Tél : 02.40.59.31.23 – Port : 06.29.03.48.67

Email : contact@studio-katra.com
Crédits photos : Studio Katra