Fresqu’Île : ce n’est que le début…

30 Jun 15

Le quai des Antilles n'en a pas que le nom,
la chaleur aussi !

Après deux jours de peinture, à l'ombre du Hangar 20 le matin, sous le soleil sur-vitaminé l'après-midi, notre équipe est on-ne-peut-plus motivée. Le graffeur Ador est d'ailleurs plus infatigable encore que la jeunesse de La Joliverie.

Si le premier jour fut consacré à la pose des masses composant la fresque, et les grands aplats de couleurs, le deuxième nous avons pu nous attaquer aux détails.

 

Et plus particulièrement à ceux de la Tour LU en pièce-montée, et du globe nantais en boule-à-facettes. 

En bonus nous avons eu le plaisir de recevoir la visite d'enfants d'une école locale, dont nous avons fait l'initiation au graffiti. Mais aussi le soutien des enseignants de La Joliverie, qui veillent au grain à notre protection solaire et notre hydratation.

 

A lire : les prémices du projet.